The Americans : quand le KGB & le FBI font voisinage

Cover The Americans

C’est dans le cadre du Festival Séries TV mania, qui s’est déroulé du 22 au 28 avril, que j’ai découvert la série The Americans. Plus qu’un constat, c’est désormais une évidence la mode actuelle en matière de fictions TV consiste à s’ancrer dans un contexte passé. Une tendance qui semble avoir été amorcée par Mad Men et qui depuis ne cesse de faire des émules, avec l’adaptation de textes littéraires en séries TV (A Young Doctor’s Notebook, Parade’s End, Games of Thrones…) ou avec la création d’oeuvres originales (Boardwalk Empire).

La série The Americans a été créee et produite par Joe Weiseberg, un ancien agent de la CIA. Elle met en scène un couple en apparence irréprochable, mais derrière cette image parfaite se cache deux espions du KGB dont le mariage a été arrangé dans le but de faciliter l’immigration aux Etats-Unis dans les années 60. La série se déroule 20 ans après leur immigration soit juste après l’élection de Ronald Reagan à la présidence des Etats-Unis. Ils ont désormais deux beaux enfants et vivent dans une belle maison située dans une banlieue chic de Washington DC. Mais avec l’apogée de la guerre froide, leurs activités en tant qu’espion va s’intensifier… c’est à ce moment que commence véritablement la série.

 the Americans : 8-1 raisons qui en font une bonne série

1. Malgré son contexte empreint d’Histoire, c’est une série qui reste assez neutre et distante dans sa manière d’aborder la guerre froide car elle ne s’inscrit pas dans un genre historique. Elle n’a pas pour vocation de raconter la péridode et/ou de glorifier les Américains et de descendre les Russes, pour preuve la majeure partie des péripéties de la guerre sont passées sous silence. C’est avant tout une série d’espionnage. La grande Histoire (la guerre froide) sert uniquement d’ancrage pour raconter la « petite » histoire, celle d’un couple qui est entré aux Etats-Unis pour espionner le gouvernement  américain au profit du KGB.

Le problème est qu’au fil du temps les Jennings s’attachent à la culture et aux modes de vie américains et deviennent en proie à des doutes sur le combat qu’ils mènent.

2. Personnellement, Elizabeth et Philipp ne sont pas, à mes yeux, des personnages attachants du moins dans les deux premiers épisodes. C’est le genre de protagoniste que l’on  aime ou que l’on déteste, mais On ne peut pas rester indifférent à leurs comportements parfois difficiles à accepter.

 Référence à la scène où le couple n’hésite pas à mettre en danger la vie d’un jeune étudiant afro-américain au nom de LA cause communiste. Rappel des faits : La mère du jeune étudiant en question est femme de ménage au Ministère de la Défense. Or il s’avère qu’Elizabeth et Philipp ont besoin d’y accéder pour poser un mouchard. Ne pouvant pas le faire eux-mêmes ils décident de contraindre la femme de ménage à le faire. Pour cela, ils injectent à son fils un poison et la perspective de la mort de son enfant oblige la femme à mettre le bureau de son patron, le secrétaire de la Défense américaine, sur écoute. C’était le seul moyen pour que les espions du KGB sauvent la vie de son fils grâce à un antidote.

C’est une scène assez dure et intense car le couple fait preuve d’un véritable sang-froid et est réellement prêt à laisser mourir l’adolescent malgré les cris et la détresse de sa mère. Comment arrivent-ils à être aussi cruels alors qu’eux ont également des enfants ?  Business is business  ou devrais-je dire : дело – это дело

Je vous invite à regarder l’extrait vidéo où vous retrouverez des bribes de la scène décrite ci-dessus.

3. La série pose alors une problématique intéressante : Doit-on, au nom d’une cause, utiliser n’importe quel moyen pour la servir ?

4. Autre élément qu’il sera intéressant de suivre au fil des épisodes : La relation qu’entretient le couple. Elle est particulière, d’autant plus que leur union a été arrangée par les hautes instances du KGB. Au départ, ils sont  très distants l’un envers l’autre. Ce qui est finalement normal car Philipp et Elizabeth ne se connaissent pas et cela malgré plusieurs années de vie commune. La seule chose qu’ils partagent c’est leurs convictions communistes, mais petit à petit les épreuves et les doutes auxquels ils vont être confrontés va les rapprocher… c’est sous les yeux du téléspectateur que leur amour va naître.

Thanks to NeverinConstant for this video

5. Une série qui sait apparemment manier le comique de situation : L’une des scènes les plus cocasses du premier épisode est la rencontre inattendue entre les deux membres du KGB et un agent du FBI. Je vous invite à regarder la photo et nous en parlons juste après.

the_americans

Sur la photo, vous pouvez voir la famille Jennings souriante et Elizabeth qui tient entre ses mains une assiette de brownies.

Le contexte de cette photo est l’arrivée dans la banlieue d’une nouvelle famille les Beeman et comme tout bon Américain, les Jennings sont venus les saluer et souhaiter la bienvenue. Ils vont malheureusement apprendre durant les présentations que Stan Beeman, le père de famille, est un agent du FBI spécialisé dans le contre espionnage. En apprenant la nouvelle, les espions du KGB arbore un sourire gêné et inquiet. Une situation assez drôle à observer…  Quand le KGB et le FBI font voisinage !

6. J’ai hâte de voir la réaction des enfants lorsqu’ils vont apprendre que Papa et Maman sont des espions russes travaillant pour le compte du KGB alors qu’eux sont, pensent et vivent comme des Américains.  

7. C’est une série d’espionnage, mais dans les années 80 ils sont loin de posséder tous les gadgets qui semblent si indispensables à James Bond et pourtant ils arrivent à se débrouiller et à faire sans !

8. Et pour finir…The Americans rend un bel hommage au cinéma des années Reagan qui offrait une large place aux films d’action avec des affrontements physiques.

Pour le plaisir des yeux… Regardez !

N’hésitez pas à donner votre avis, à commenter, à souscrire et à partager.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s